Pour tout renseignement 03.67.260.350

Tests psychotechniques :
dans quels cas et comment vous inscrire ?



Votre permis a été annulé, invalidé ou suspendu pour une durée de plus de 6 mois ? Vous allez devoir passer des tests psychotechniques. Ces derniers permettront d’évaluer si vous êtes apte, ou non, à le récupérer ou à le repasser.

1) Qu’est-ce qu’un examen psychotechnique ?



Les tests – ou examens – psychotechniques visent à prévenir les accidents en détectant en amont, et avant de restituer leur permis aux personnes qui se le sont vu retirer, les défaillances risquant d’engendrer des comportements dangereux. Ils ont ainsi été élaborés dans le but d’évaluer vos aptitudes physiques et mentales à la conduite d’un véhicule, et sont réalisés en présence d’un psychologue dans un centre agréé.

Notez que ces tests s’accompagnent souvent d’une visite médicale et de la nécessité de repasser l’épreuve théorique de conduite (les conducteurs novices devant en plus repasser également l’épreuve pratique).

2) Quand doit-on passer des tests psychotechniques ?



Il existe 3 cas de figure rendant obligatoire le passage d’un examen psychotechnique.

L’article R226-2 du Code de la route stipule ainsi, notamment, que « Si le contrôle médical de l'aptitude à la conduite intervient à la suite d'une invalidation, annulation ou suspension du permis d'une durée de six mois ou plus, il est complété par un examen psychotechnique réalisé dans les conditions prévues à l'article R. 224-22. »

Invalidation du permis :


Vous avez perdu tous vos points et constatez que votre solde est de zéro ? Inscrivez-vous très vite à un stage de récupération de points, qui pourra peut-être vous permettre de recréditer votre permis de 4 points avant de réceptionner la fameuse lettre 48SI… Une fois celle-ci récupérée, votre permis est en effet invalidé d’office !

Si vous n’étiez pas en période probatoire, vous devrez passer une visite médicale, un examen psychotechnique ainsi que les épreuves théoriques du code de la route. Ajoutez à cela l’examen de la conduite si vous ne respectez pas les délais pour effectuer votre demande d’inscription à l’examen du code (9 mois après le début de l’invalidité du permis). Si vous étiez en période probatoire, il vous faudra de toute façon repasser cet examen de la conduite, en plus de la visite médicale, des tests psychotechniques et du code.

Annulation du permis :




Généralement prononcée par un juge, une annulation de permis de conduire est soit décidée par lui (infraction grave au Code de la route), soit automatique (homicide involontaire ou récidive).

Votre permis a été annulé ? Vous devrez repasser votre permis après avoir été reconnu apte à conduire par un contrôle médical et des tests psychotechniques.

Vous pourrez ne repasser que l’épreuve théorique si 3 conditions sont réunies :
- vous n’êtes plus en période probatoire
- la durée de l’interdiction de passer un nouveau permis est inférieure à 1 an
- vous avez fait la demande d’inscription à l’examen dans les 9 mois suivant la fin de l’interdiction de se présenter à l’examen

Suspension du permis depuis plus de 6 mois :


Il s’agit là d’un retrait provisoire de votre titre de conduite, décidé par l’administration (Préfet ou Sous-préfet) ou par un juge. La suspension du permis de conduire fait suite à une infraction routière, et peut aller de moins d’1 mois à 10 ans. Si la durée de cette suspension de votre permis est égale ou supérieure à 6 mois, vous devrez passer une visite médicale et des tests psychotechniques pour pouvoir le récupérer.

3) Comment faire pour passer les tests psychotechniques ?



Pour passer cet examen psychotechnique, vous devez vous inscrire dans un centre agréé par la Préfecture.

Mais attention ! Conformément à l’article R 224-22 du Code de la route, c’est le médecin agréé qui doit vous prescrire ces tests, après vous avoir déclaré apte à la conduite : « En vue d’établir l’avis mentionné à l’article R. 224-21, le médecin agréé consultant hors commission médicale ou la commission médicale procède à l’examen médical du candidat pour s’assurer que celui-ci est indemne de toute affection incompatible avec la délivrance du permis de conduire.
Dans l’affirmative, le candidat est soumis à un examen psychotechnique, qui porte sur les tests prescrits par le médecin agréé consultant hors commission médicale ou la commission médicale. »

Il vous faut donc, avant de passer ces tests psychotechniques, vous soumettre à une visite médicale à l’issue de laquelle le médecin vous les prescrira… ou non (dans le cas où il vous aurait jugé inapte à la conduite) !

Ce n’est donc qu’à ce moment-là que l’inscription en centre agréé devient possible.

Vous inscrire en centre agréé

Repasser votre code

Les stages de récupération de points

Le permis de conduire