Pour tout renseignement 03.67.260.350

De nouveaux panneaux sur le bord de nos autoroutes !

La règle du corridor de sécurité, rappelée par de nouveaux panneaux sur nos autoroutes !

De nouveaux panneaux viennent de s’installer sur le bord de certaines de nos autoroutes ! Leur but ? Rappeler aux automobilistes la règle du « corridor de sécurité » et les inciter à la respecter… Le point sur cette signalisation à visée pédagogique.



1. Qu’est-ce qu’un corridor de sécurité ?



Inscrite dans le Code de la route depuis 2018, la règle du corridor de sécurité vise à mieux protéger les agents autoroutiers (les fameux « hommes en jaune ») ainsi que les occupants de tout véhicule arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence. Il s’agit d’inciter les automobilistes à respecter, par rapport à eux, une certaine distance afin de ne pas risquer de les percuter.

L’article concerné stipule ainsi que, face à un véhicule équipé de feux spéciaux ou de tout autre véhicule faisant usage des feux de détresse immobilisé ou circulant à faible allure, le conducteur doit, à son approche, réduire sa vitesse et changer de voie de circulation après s'être assuré qu'il peut le faire sans danger. Si le changement de voie n'est pas réalisable, le conducteur doit s'éloigner le plus possible du véhicule en demeurant dans sa voie.

Les personnes ne respectant pas ce corridor de sécurité s’exposent à une amende de 135 euros.

Si cette règle existe, elle est trop peu respectée, voire carrément méconnue. Pour sensibiliser davantage les usagers de la route, de nouveaux panneaux sont actuellement déployés sur certaines autoroutes.

2. Les nouveaux panneaux



C’est le 5 avril dernier (2022) qu’a été pris un arrêté actant l’installation de ces nouveaux panneaux : ils visent ainsi à inciter les automobilistes à respecter une distance de sécurité quand un véhicule est immobilisé ou circule à faible allure sur la bande d'arrêt d'urgence, et fait usage de ses feux de détresse ou de ses feux spéciaux (publié au Journal Officiel le 14 avril 2022).

Dans l’arrêté est détaillée la composition de cette signalisation : 3 panneaux, indissociables et espacés de 300 mètres entre eux, montrent un véhicule arrêté sur la bande d’arrêt d’urgence, feux allumés, suggérant la nécessité d’appliquer le fameux corridor de sécurité.

Ils détaillent ensuite les bons gestes à appliquer dans cette situation :

- 1er panneau : il explique à l’usager de la voie de droite qu’il doit ralentir
- 2e panneau : il lui indique qu’il doit mettre son clignotant et changer de voie
- 3e panneau : il l’informe qu’il s’agit de la règle du corridor de sécurité



Il existe par ailleurs 2 variantes de ces panneaux : une variante A présentant un véhicule d'intervention arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence, et une variante B présentant un véhicule lourd arrêté sur la bande d'arrêt d'urgence.

Notez que le dispositif est pour le moment mis en place uniquement sur certains tronçons et à titre expérimental, son efficacité devant être évaluée après 3 années de test… en vue de son éventuel élargissement.

3. Où rencontrer ces nouveaux panneaux ?



Nous pourrons désormais croiser ces panneaux sur 6 autoroutes (et 7 tronçons) :

• l’A7, après l’échangeur 26 de Sénas (sens sud-nord), et après la barrière de péage de Vienne (sens nord-sud)
• l’A10, après la barrière de péage de Virsac (sens sud-nord)
• l’A62, avant la barrière de péage de Saint-Selve (sens nord-sud)
• l’A11, après l’échangeur 1 d’Ablis (sens nord-sud)
• l’A8, après l’échangeur A8-A52 (sens ouest-est)
• l’A63, après l’échangeur 7 d’Ondres (sens nord-sud)

À vos marques, prêts, cherchez !

4. Pourquoi ces panneaux ?



Si la règle du corridor de sécurité existe depuis plusieurs années, elle n’était que peu voire pas respectée ! Il existe pourtant un danger réel, pour les agents autoroutiers comme pour toute personne arrêtée sur la bande d’arrêt d’urgence, de se faire percuter par d’autres véhicules !

Les accidents sont ainsi fréquents, et la mise en place de ces panneaux est d’ailleurs intervenue au lendemain d’un drame sur l’A43, en Isère, le 27 avril 2022 : un agent autoroutier, qui réalisait une opération de balisage, est décédé après avoir été percuté par un automobiliste. Deux autres patrouilleurs ont par ailleurs été blessés… Au début du même mois, le 5 avril, c’est sur l’A9 qu’un autre agent avait trouvé la mort, percuté par un poids-lourd dans le Gard.

Peut-être ces drames auraient-ils pu être évités si le corridor de sécurité avait été respecté. Les nouveaux panneaux, s’ils savent toucher leur public, devraient permettre d’améliorer les macabres statistiques du nombre de tués parmi les agents autoroutiers et les personnes arrêtées sur la bande d’arrêt d’urgence… Affaire à suivre !

Article écrit le