Pour tout renseignement 03.67.260.350
image de l'article Les voitures diesel bientôt interdites ?

Les voitures diesel bientôt interdites ?

Où en est-on de l'interdiction des voitures diesel en France ?

C’est un fait : nous avançons à grands pas vers une interdiction des voitures diesel, en France comme en Europe. Aujourd’hui déjà, certaines métropoles limitent voire bannissent la circulation des véhicules les plus polluants de leurs routes ! Et ce n’est qu’un début, les mesures prises en ce sens se multipliant et se durcissant de mois en mois sur notre territoire, à grands coups de vignettes « Crit’Air » et de « ZFE ». Le point sur ce nouveau vocabulaire de la route, sur les villes déjà concernées… et sur ce qui attend exactement nos véhicules diesel dans les prochaines années.


1. Interdiction progressive des véhicules diesel en France : où en est-on ?


Avec le lancement de la mise en œuvre du Pacte vert européen en juillet 2021 et l’accord trouvé, en juin 2022, entre les ministres de l’Environnement des 27 pour une neutralité carbone en 2050, l’interdiction de la vente de voitures particulières et camionnettes neuves à moteur thermique (diesel et essence) à compter de 2035 semblait actée !

Ce mois de mars 2023 marque toutefois un rebondissement dans l’avancée vers l’interdiction des véhicules thermiques en Europe : le vote définitif de l’interdiction des moteurs thermiques en 2035 est en effet reporté, suite à une menace d’abstention de l’Allemagne. Celle-ci fait en effet pression afin que la Commission européenne intègre, dans la future réglementation, la possibilité d’utiliser des carburants de synthèse. Cela permettrait éventuellement de prolonger la vente de voitures à moteur thermique au-delà de 2035.

Quoi qu’il en soit, la France met en place de quoi réduire la pollution atmosphérique engendrée par les voitures. Notons aussi que si l’interdiction de la vente de véhicules thermiques neufs était finalement avérée en Europe dans les années qui viennent, cela n’empêchera ni la vente de ce type de véhicule en occasion, ni vraiment la circulation desdits véhicules…

La situation deviendra toutefois de plus en plus compliquée pour les conducteurs de voitures diesel, avec la multiplication, sur notre territoire, des fameuses « ZFE ».

2. La vignette Crit’Air


Mais avant de parler « ZFE » et d’expliquer plus précisément de quoi il s’agit, il convient de maîtriser un autre concept : celui de la vignette « Crit’Air ». L’avez-vous déjà croisée ? Cela est bien possible, dans la mesure où elle a commencé à prendre place sur nos pare-brises dès 2016.

Il en existe 6 versions, qui déterminent la classe environnementale à laquelle appartient notre véhicule. Plus le numéro est élevé, plus le véhicule est considéré comme polluant. Pour définir la vignette que vous apposerez sur votre pare-brise, deux critères entrent en ligne de compte : la date de mise en circulation et l’énergie utilisée (diesel, essence, hybride, électrique…).

Vous pouvez obtenir cette vignette sur simple demande… sachant qu’elle est obligatoire pour circuler dans certaines zones. Et l’on en revient à nos « ZFE », qui signifie « Zone à faibles émissions ».

3. Les ZFE et l’interdiction des diesels en ville




a. Qu’est qu’une ZFE ?


Une ZFE est une zone urbaine dont l’accès est interdit à certaines catégories de véhicules polluants (les véhicules diesel étant largement concernés !), soit de manière constante, soit sur des plages horaires déterminées. L’objectif est, bien sûr, d’y préserver la qualité de l’air en limitant les émissions de gaz à effet de serre et de particules fines cancérigènes.

Depuis la création, en 2015, de la première de ces zones à Paris, leur nombre est en constante augmentation (les grandes métropoles étant évidemment les plus concernées), la sévérité des restrictions s’intensifiant dans le même temps : les villes s’étant lancées dans la course anti-diesel commencent par interdire les véhicules non classés ou les plus anciens (Crit’Air 5 et 4)… puis élargissent progressivement cette interdiction à des véhicules de plus en plus récents (Crit’Air 3), pour arriver finalement à un bannissement complet du diesel en interdisant tous les véhicules Crit’Air 2 (la vignette la plus propre possible pour un diesel).

C’est ainsi que, si les véhicules diesel ne se trouvent pas officiellement interdits, il sera de plus en plus difficile de circuler au sein des agglomérations. De plus en plus difficile, aussi, de s’y retrouver, les villes concernées, les zones exactes, les jours et horaires d’interdiction n’ayant de cesse d’évoluer.

b. La législation sur les Zones à faibles émissions


Si chaque ville semble faire un peu selon son bon vouloir et celui de ses élus, la Loi Climat (JO du 1er février 2022) impose tout de même à toutes les agglomérations de plus de 150 000 habitants d’avoir mis en place, au plus tard le 31 décembre 2024, une ZFE. Mais là encore, les modalités de circulation et le calendrier des restrictions dépendront de la volonté des collectivités concernées. Seront bien sûr bannis en premier lieu les véhicules portant les vignettes Crit’Air 5 et 4, c’est-à-dire les diesels mis en circulation avant le 31 décembre 2005.

c. Pour le moment, quelles villes sont concernées par les ZFE ?




Si de nombreuses communes sont dorénavant concernées par les ZFE (11 villes au 1er janvier 2023), c’est bien Paris qui est à l’avant-garde, suivie de Lyon et Strasbourg. Il s’agit des 3 villes françaises ayant pour le moment acté la future interdiction totale du diesel sur leur territoire.

PARIS

Si Paris a été la première ville française à instaurer une ZFE, elle sera aussi la première à bannir entièrement les véhicules diesel et ce, dès 2024 !

Les débuts de cette lutte anti-diesel remontent à 2017, quand les véhicules possédant la vignette Crit’Air 5 n’ont plus eu le droit de circuler entre 8h et 20h. Les contraintes se sont depuis renforcées pour arriver, le 1er juin 2021, à l’interdiction de circulation au sein du Grand Paris (délimité par l’autoroute A86) de toutes les voitures de catégorie Crit’Air 4 (notamment des véhicules diesels mis en circulation avant 2006). (Interdiction du lundi au vendredi, sauf jours fériés, de 8h à 20h).

Prochaine étape : à partir du 1er juillet 2023, tous les véhicules diesel immatriculés avant 2010 sera concernés (ainsi que les véhicules essence d’avant 2006).

LYON

L’agglomération de Lyon interdira vraisemblablement les voitures Crit’Air 2 (donc la circulation des véhicules diesel) en 2026. Jusqu’à présent, pour les particuliers, seuls les véhicules Crit’Air 5 sont interdits de circulation au sein de la ZFE du Grand Lyon.

STRASBOURG

Dans les 33 communes de la ZFE strasbourgeoise, après une année de pédagogie pour l’interdiction de circulation des vieux diesels (Crit’Air 5 d’avant 2001), 2023 marque le début des sanctions ! Et comme à Paris et Lyon, l’interdiction totale des voitures Crit’Air 2 est prévue dans l’agglomération, le cap étant ici fixé pour janvier 2028 (sauf Strasbourg, Schiltigheim, Ostwald et Holtzheim qui, pour le moment, ont reporté à 2029)…

Si les voitures diesel ne sont pas encore totalement has been, il est certain qu’il deviendra de plus en plus difficile, ces prochaines années, de circuler en France dans ce type de véhicule. Si vous habitez dans une commune comprenant une ZFE ou souhaitez changer de voiture pour une moins polluante, pensez donc à vous renseigner sur les aides existantes : il y en a, et plutôt intéressantes…

Article rédigé par mediascript, rédacteur blog

Article écrit le

Les stages de récupération de points

Tous nos stages de récupération de point par région

Tous nos stages de récupération de point par département

Le permis de conduire