Pour tout renseignement 03.67.260.350
image de l'article  Votre voiture est à la fourrière ? Retrouvez-la facilement grâce à un nouveau service en ligne !

Votre voiture est à la fourrière ? Retrouvez-la facilement grâce à un nouveau service en ligne !

En quelques clics, identifiez la fourrière dans laquelle a été emmenée votre voiture.

Avec le nouveau service lancé par le Ministère de l’Intérieur, votre vie d’automobiliste distrait ou hasardeux dans ses choix de stationnement va changer ! Volé, votre véhicule ? Plus vraisemblablement embarqué pour la fourrière… Heureusement, vous pourrez désormais le retrouver facilement, grâce à un nouveau service en ligne. Fini les heures passées au téléphone pour savoir où il a été emmené ! On vous dit tout sur cette nouveauté qui met un coup d’accélérateur aux recherches de voitures momentanément disparues…


1. Le nouveau service en ligne pour retrouver une voiture en fourrière


La simple saisie de la plaque d’immatriculation de votre véhicule sur une plateforme dédiée vous permettra désormais de le localiser s’il a été emmené en fourrière. Relié à 1 100 fourrières en France, le logiciel vérifie ainsi s’il a ou non été enregistré sur le système d’information national des fourrières automobiles.




Si oui, il vous fournit dans la foulée les coordonnées de la fourrière qui l’a « accueilli ». Il ne vous reste plus qu’à aller le récupérer. Facile !

Attention toutefois : ce service ne fonctionne pas pour les fourrières parisiennes, qui disposent de leur propre téléservice .



Notez que si vous n’avez pas remarqué l’enlèvement de votre voiture (par exemple si vous vous en servez peu ou êtes parti en vacances), vous en serez notifié au maximum dans les 5 jours ouvrables suivant sa mise en fourrière, par lettre recommandée avec accusé de réception.

2. Pourquoi ce nouveau service en ligne ?


Annoncée le 17 juillet dernier (2023) lors du Comité interministériel de la Sécurité routière, l’ouverture de ce téléservice permettant de rechercher un véhicule mis en fourrière simplifie la vie des automobilistes… mais aussi celle des brigades de gendarmerie et des commissariats de police !

Les premiers gagnent un temps précieux, n’ayant plus besoin d’appeler les forces de l’ordre, voire chaque fourrière, ni de se déplacer dans celles qui ne répondent pas. Les seconds voient leurs lignes téléphoniques délestées de nombreux appels d’imprudents à la recherche de leur voiture. Du doublement gagnant !

3. Que faire si vous ne retrouvez pas votre voiture à travers ce service ?


Votre plaque d’immatriculation n’est pas reconnue par le service ? Plusieurs possibilités :
- La fourrière dans laquelle est arrivée votre voiture ne fait pas partie des 1 100 fourrières répertoriées et utilisant ce téléservice
- Votre véhicule vient juste d’être enlevé et n’est pas encore enregistré
- Votre voiture n’est pas en fourrière mais a en fait été volée…

Quoi qu’il en soit, s’il n’y a pas de résultats, le service vous fournira les coordonnées téléphoniques des commissariats de police et brigades de gendarmerie les plus proches ! Retour à la case départ : vous devrez alors passer quelques coups de fil...

4. Astuces pour ne pas vous retrouver en fourrière…


Une mise en fourrière faisant suite à un stationnement gênant, abusif ou dangereux, il vous suffit de faire attention à là où vous vous garez pour éviter que cela ne vous arrive !



Emplacements réservés aux bus ou aux taxis, pistes cyclables, trottoirs… : vous savez bien qu’il ne faut pas y laisser votre véhicule, ne serait-ce qu’un court moment ! Idem devant les sorties de garages ou en double-file. Prenez aussi garde de ne pas rester plus de 7 jours à la même place, ni à gêner, une fois stationné, la visibilité des autres usagers de la route.

Et si vous arrivez juste quand votre voiture est prête à partir direction la fourrière, sachez que vous pouvez encore faire quelque chose pour elle… Si elle est toujours posée là où vous l’aviez laissée et si le véhicule d’enlèvement est déjà sur place, vous devrez régler quelques frais dits « d’opération préalable » pour pouvoir récupérer votre voiture. Si l’enlèvement du véhicule a commencé, vous pourrez le récupérer à condition de régler les « frais d’enlèvement » (bien plus élevés) et de libérer la « place ». On considère que la mise en fourrière a reçu un commencement d’exécution « quand deux roues au moins ont quitté le sol » (article R325-12 du Code de la route).


5. Des sanctions si vous faites obstacle à l’envoi en fourrière de votre véhicule


Vous avez décidé que non, votre voiture ne se retrouverait pas en fourrière ? Nous ne saurions pourtant trop vous déconseiller de faire obstacle à son enlèvement : vous pourriez alors être sanctionné par une peine allant jusqu’à 3 mois de prison et 3750 € d’amende

Côté permis de conduire, ce seraient 6 points qui vous seraient généreusement retirés (si vous n’en avez presque plus, vous pouvez compter sur nos stages de récupération de points )… sans compter les peines complémentaires éventuelles, qui peuvent inclure non seulement une peine de travail d’intérêt général mais aussi, entre autres, une suspension de votre permis de conduire pour une durée de 3 ans au plus.


Quel est le prix d'un stage de récupération de points ? À Metz, Lyon, Mulhouse, Strasbourg, Belfort, Nancy, Forma’Est vous propose un stage pas cher de sensibilisation à la sécurité routière.

Article rédigé par mediascript, rédacteur blog

Article écrit le

Les stages de récupération de points

Tous nos stages de récupération de point par région

Tous nos stages de récupération de point par département

Le permis de conduire